Galerie Arnaud Lefebvre, Paris

Situé à l’origine au 30 rue Mazarine, dans le 6ème arrondissement de Paris, la galerie Arnaud Lefebvre est désormais située au 10 rue des Beaux-Arts. Arnaud Lefebvre ouvre cette galerie en 1986, avec une activité de courtage en art et d’achat-vente.

La galerie s’oriente d’abord sur l’art concret et l’art conceptuel. Elle expose notamment le travail de Mel Bochner et Lawrence Weiner entre 1993 et 1996. Puis sa programmation se centre sur la poésie spatiale et sonore, à partir du milieu des années 1990. Deux expositions marquent cette rencontre. La première est celle d’Erik Satie, Hollis Frampton, Reno Odlin, qui s’est tenue du 3 au 30 mai 1996 et dans laquelle a lieu la première présentation de « pages au mur » à la galerie, avec les Lettres de Hollis Frampton (A Young Man’s Book). La seconde expose des poèmes de Carl Andre (Passport et Yutacan), du 21 mars au 17 mai 1997.

La rencontre d’Arnaud Lefebvre avec Carl Andre a eu une importance considérable sur l’évolution de la galerie. Elle a débuté par une correspondance qui s’est poursuivie pendant de nombreuses années. Ce dialogue est à l’origine de rencontres avec de nombreux autres artistes, qui font partie des artistes privilégiés de la galerie : Rosemarie Castoro, Susan Chorpenning, Helga Natz, Reno Odlin, Hollis Frampton, Paul Nelson, etc.

La programmation particulière et le choix des artistes présentés dans cette galerie ont permis à Arnaud Lefebvre de se distinguer et d’occuper une place atypique dans le paysage du marché de l’art français, du fait de sa spécialité dans la poésie spatiale et sonore. Par la diversité des documents rassemblés, le fonds donne la possibilité d’avoir une appréhension globale de l’activité de la galerie entre 1990 et 2007.

Le fonds a fait l’objet de dons successifs en 2000 (inv. 10523), en  2013 (inv. 2013026). Un dossier documentaire complète le fonds, ainsi que 42 titres de catalogues d’exposition édités par la galerie Arnaud Lefebvre, ou des compilations de documents réalisées par Arnaud Lefebvre, auxquels s’ajoutent les 5 livraisons de la revue « Paris revue », éditée par la galerie de 1999 à 2005.

Consulter l’instrument de recherche.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.