Digital Guy de Cointet

Entré dans les collections de la Bibliothèque Kandinsky sous la forme d’une donation de la succession Guy de Cointet, en septembre-novembre 2010, le fonds d’archives Guy de Cointet a été complété depuis par plusieurs versements jusqu’en 2019. Il est composé d’archives produites par l’artiste, recueillies aux Etats-Unis et complétées d’archives de jeunesse restées dans sa famille en France.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est M5050_X0031_BKEAD_COI_46_048_2_P-500x385.jpg.

Carnet de recherches « 1979 » pour « Tell me ». (Fonds Guy de Cointet, Bibliothèque Kandinsky)

Guy de Cointet est un artiste français né en 1934 à Paris. Après une enfance à Oran (Algérie), il suit des études d’art à Nancy puis à l’Académie de la Grande Chaumière à Paris. A partir de 1956, il travaille comme graphiste en agence de publicité, notamment avec son ami d’enfance le photographe Jérôme Ducrot. En 1966, à l’invitation de celui-ci, il part s’installer aux Etats-Unis. D’abord à New York, où il est l’assistant du sculpteur Larry Bell, puis à Los Angeles, début 1967. Guy de Cointet est une des figures majeures du mouvement de l’art conceptuel  et de l’art de la performance qui ont émergé à Los Angeles dans les années 1970. La codification, le hiéroglyphe et la typographie tiennent une part importante dans son oeuvre, notamment au travers de ses six publications d’artiste. Publications qui sont d’ailleurs souvent l’objet de support et scénario pour ses performances. Guy de Cointet est décédé en 1983 à Los Angeles.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est M5050_X0031_COI_131500_005_P-1-500x377.jpg.

Les acteurs Violeta Sanchez et Fabrice Luchini lors de la représentation de la pièce « De toutes les couleurs » au Théâtre du Rond-Point (Paris) : photographie d’Olivier de Bouchony [février 1982]. (Fonds Guy de Cointet, Bibliothèque Kandinsky)

Une grande partie de ce fonds a été numérisé (à l’exception de ses archives personnelles, productions de jeunesse, des pressbooks et communiqués de presse et de sa bibliothèque) et il est accessible en ligne sur le portail de la Bibliothèque Kandinsky : Fonds Guy de Cointet. Illustrant principalement son oeuvre, un corpus riche et varié de documents d’archives est ainsi consultable à distance : dessins achevés et inachevés [1971-1983], carnets de travail (1971-1983), blocs à dessin (mise en scène pour les performances, décors, costumes, dialogues…), différentes versions de scripts pour ses pièces, maquettes de décors, programmes et affiches, reportages photographiques de représentations, matériaux préparatoires pour ses publications d’artistes.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est coi-2.jpg.

« A Captain from Portugal » (1972) : couverture du livre annotée du prénom de l’artiste. (Fonds Guy de Cointet, Bibliothèque Kandinsky)

Sur ce dernier point, citons à titre d’exemple le livre de « typoésie », intitulé A Captain from Portugal (1972). Surnommé le « livre blanc » à cause de sa couverture et de son titre illisible, il est écrit dans un alphabet inventé ressemblant au cunéiforme. Il suscite d’ailleurs la curiosité de son cercle amical et familial qui souhaite le décoder. Grâce à la présence de matériaux préparatoires de ce livre d’artiste : alphabets, notes, dessins, maquettes, épreuve jusqu’à la version finale, on suit ainsi progressivement les différentes étapes de son élaboration.

 

 

Se référer également aux oeuvres de Guy de Cointet dans les collections du Musée National d’Art Moderne


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.