Cycle CNAP-BK. Laura Mulvey

Laura Mulvey, Fétichisme et curiosité

Vendredi, 15 novembre 2019, 18h30, en présence de l’auteure et de Clara Schulmann

Bibliothèque Kandinsky, Centre Pompidou, Niveau 3

RSVP: reservation.bibliothequekandinsky@centrepompidou.fr

Le livre Fétichisme et curiosité est une série d’essais publiée en 1996 par la théoricienne féministe du cinéma Laura Mulvey. Il s’agit d’une recherche autour des fétichismes, dans le prolongement des concepts tels que ceux développés par Marx quant à la marchandise, et Freud quant à l’objet sexuel. S’intéressant au cinéma hollywoodien de Douglas Sirk, à l’avant-garde incarnée par le réalisateur sénégalais Ousmane Sembène, à la Nouvelle Vague et Jean-Luc Godard en France, aux films de David Lynch et Orson Welles, ou encore au travail des artistes Cindy Sherman et Jimmie Durham, Fétichisme et Curiosité se penche sur l’image et son écriture, les conditions de sa production et de sa réception à travers les schèmes normés d’une culture de différenciation entre les sexes marquée par l’impérialisme.

La méthode est celle de la curiosité, « cette énergie intellectuelle derrière notre besoin de chercher et de connaitre, la réponse aux excès visuels, à l’illusion et la dissimulation qui définissent le fétichisme ». Dans son introduction, Mulvey écrit ainsi : « La curiosité fait appel à tout un spectre d’activités de recherche, depuis le plaisir ordinaire du déchiffrage jusqu’à la représentation en imagination, ou à la manipulation d’idées susceptibles d’éclairer directement les malentendus qui sont au cœur de cette relative nouveauté qu’est le système capitaliste ainsi que de la psyché humaine archaïque. » (1)

L’édition en français publiée par Brook, dans une traduction de Guillaume Mélère, comprend une préface par Clara Schulmann intitulée « Des femmes dans des livres », ainsi que les deux introductions de Laura Mulvey aux éditions de 1996 et 2013.

Laura Mulvey est une théoricienne féministe du cinéma, critique et réalisatrice britannique. Auteure de l’essai « Plaisir Visuel et Cinéma Narratif » (revue Screen, 1975) mettant en lumière la manière dont la forme filmique est structurée par l’inconscient de la société patriarcale (2), elle développe le concept de regard masculin, ou male gaze, comme perspective dominante portée sur les femmes au cinéma, et plus largement dans un contexte de représentation artistique, politique et économique. Mulvey commença à écrire sur le cinéma au début des années 70, « préoccupée par l’habilité d’Hollywood à construire la figure de la femme star comme spectacle ultime, emblème et garantie de sa fascination et de sa force ». Elle l’explique ainsi dans la préface de son livre Death 24x a Second, paru en 2006, et poursuit : « J’étais alors intéressée par la manière dont Hollywood parvient à érotiser le plaisir de regarder, inscrivant un voyeurisme édulcoré dans son style et ses conventions narratives ». Entre 1974 et 1982, Laura Mulvey réalise six films avec Peter Wollen, dont le chef d’œuvre expérimental « Riddles of the Sphinx » (1977), ainsi que « AMY! » (1979) et « Frida Kahlo & Tina Modotti » (1982). Avec l’artiste et cinéaste Mark Lewis, elle a tourné « Disgraced Monuments » (1993) et « 23 August 2008 » (2013). Mulvey est l’auteure des livres Visual and Other Pleasures (1989), Citizen Kane (1992), Fetishism and Curiosity: Cinema and the Mind’s Eye (1996), Death 24x a Second: Stillness and the Moving Image (2006) et Afterimages: On Cinema, Women and Changing Times (2019). Elle enseigne au département Film, Media and Cultural Studies de Birkbeck College, Université de Londres.

Clara Schulmann est docteure en études cinématographiques. En parallèle de son enseignement en école d’art, elle mène une activité d’écriture critique (sur le travail de Mike Kelley, Joachim Koester, Marie Angeletti, Valérie Mrejen, Katinka Bock, Victor Burgin, Tan Chui Mui, Hélène Delprat, Pierre Paulin, Marie Lund). Elle coordonne des projets éditoriaux : “Jeux sérieux. Cinéma et art contemporain transforment l’essai” (HEAD/Mamco, 2015), “Palmanova” (Form(e)s, 2016), “Laura Mulvey, Au-delà du plaisir visuel. Féminisme, énigmes, cinéphilie” (Mimésis, 2017). Sa thèse, “Les Chercheurs d’or. Films d’artistes, Histoires de l’art”, a été publiée aux Presses du réel en 2014. Elle termine un ouvrage intitulé “Zizanies” dédié aux voix de femmes, à paraître chez Paraguay.

Brook est une maison d’édition indépendante spécialisée dans l’édition de formes hybrides d’écriture contemporaine, poésie, essais, fiction, critique ou théorie. Fondée en 2018 par Rosanna Puyol et Jessica Bambal Akan, Brook se concentre sur la traduction de textes liés aux engagements intersectionnels, féministes, antiracistes, décoloniaux, queer. Les éditrices travaillent aujourd’hui à la publication de Zones mortes de Shulamith Firestone (trad. Emilie Notéris), Cruising Utopia de José Esteban Muñoz (trad. Alice Wambergue), Bonbons à l’anis de Cecilia Pavón (trad. Marion Vasseur Raluy), ainsi qu’à la traduction collective de l’ouvrage The Undercommons: Fugitive Planning and Black Study de Stefano Harney et Fred Moten.

Sophie Demay et Maël Fournier-Comte, studio In the Shade of a Tree, sont les graphistes des livres Brook.

Laura Mulvey, Fétichisme et curiosité

Langue : français

Dimensions : 12,5 x 19,5 cm

Pages : 368

Illustrations : noir et blanc

ISBN: 978-2-9568700-0-5

Distribution: Les presses du réel

Le livre a bénéficié du soutien à l’édition du Cnap (Centre national des arts plastiques).

  1. Laura Mulvey, Fétichisme et curiosité, éditions Brook, 2019, p. 21-22.
  2. Laura Mulvey, Au-delà du Plaisir Visuel. Féminisme, énigmes, cinéphilie, éditions Mimésis, 2017.

 

 


Mica Gherghescu

Docteure en histoire de l'art. Responsable de l'accueil scientifique et de la programmation, Bibliothèque Kandinsky, Mnam-Cci, Centre Pompidou

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.