Pays nordiques. Initiatives critiques

Rencontre avec les auteurs Martin Grennberger, Stephan Ramstedt et Daniel A. Swarthnas, suivie d’une  projection de films.

À l’occasion de la publication du numéro de Perspective, la revue de l’Institut national d’histoire de l’art, consacré aux Pays nordiques, le service de la collection Film du Musée national d’art moderne, Centre Pompidou, la Bibliothèque Kandinsky et la rédaction de Perspective s’associent pour dialoguer autour du film expérimental et des publications d’artistes suédoises contemporaines. Depuis les années 1920, les films expérimentaux d’artistes suédois se sont constitués à l’écart des tendances internationales, en raison d’un manque de discours critiques. Crées dans ce contexte, les revues Walden et OEI #69-70 : On Film offrent un nouvel horizon pour prendre en compte et analyser la création contemporaine et historique tout en recherchant des nouvelles manières d’écrire sur le film.

Martin Greenberger, Stefan Ramstedt et Daniel A. Swarthnas, rédacteurs des revues Walden et OEI #69-70: On Film, sont invités à la Bibliothèque Kandinsky (18h30) pour un dialogue autour des leurs publications. Dans leurs tentatives de présenter des films et des cinéastes historiques et contemporains, de réactiver des idées et des débats du passé et de rechercher de nouvelles manières d’écrire sur le cinéma, ces deux revues ont embrassé un dessein commun : mettre l’accent sur différentes vitesses de lecture, différents points focaux, des constellations inattendues et des stratifications nouvelles.

À l’issu de cette conversation, le Cinéma 2 (20h) accueille une projection visant à cartographier la production de films d’artistes et expérimentaux suédois.

En prenant comme point de départ la symphonie urbaine en fragments de Reinhold Holtermann (Stockholmsbilder – experiment, 1929) le programme explore un territoire fertile mais à l’écart des tendances historiques et internationales, qui a souvent évolué sans le support des discours critiques. Néanmoins, parmi ses acteurs et actrices on trouve des figures centrales telles que Pontus Hultén, qui dans les années 1950, avant de devenir directeur du Moderna Museet, réalise un film abstrait ludique et anarchique (X, 1957), ou encore Gunvor Nelson, qui commence sa trajectoire artistique dans la scène San Francisco des années cinquante et soixante.

Dans un parcours qui mélange les registres et les genres (de l’animation au documentaire et au film de paysage), le programme permet de mettre en lumière également des artistes singuliers et encore méconnus comme Åke Karlung ou Olle Hedman.

Soirée organisée en partenariat avec Institut national d’histoire de l’art (INHA) et la revue Perspective, en collaboration avec la Bibliotheque Kandinsky.

Remerciements : Judith Delfiner, Marie Caillat, Institut national d’histoire de l’art (INHA), Perspective, Filmform, Svenska Filminstitutet.


Mica Gherghescu

Docteure en histoire de l'art. Responsable de l'accueil scientifique et de la programmation, Bibliothèque Kandinsky, Mnam-Cci, Centre Pompidou

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.