Bureaux Fantômes : des archives présentées à Kanal Bruxelles (23 janvier 2019 – 30 juin 2019)

Kanal Bruxelles . Vue du bureau des employés.
© Karine Bomel

Depuis quelques jours, Kanal Bruxelles, nouveau lieu de  l’art moderne et contemporain en Belgique, propose un nouvel accrochage à partir des collections du Centre Pompidou.
Installé dans un ancien garage Citroën, Kanal Bruxelles accueille le visiteur par les anciens locaux de l’administration, qui, vidés de leur mobilier initial, sont réinvestis par les équipes du MNAM-CCI. Le service Design et la bibliothèque Kandinsky associés au Brussels Design Museum (ADAM) transforment ainsi leur destination initiale : “au fonctionnalisme et à la standardisation a fait place un parcours traversé par l’irrationnel, l’obsolète, les associations libres, qui met en scène une histoire du Design de sa

ressemblance au réel (cf Marie-Ange Brayer http://kanal.brussels/fr/expositions/bureaux-fantomes)”

Le visiteur est convié à une déambulation, du bureau et salon du Président au bureau de la Direction des ressources humaines et au local syndical en passant par la salle informatique, l’espace de coworking ou encore par le bureau fantôme, le bureau des radicalités ou celui des Interrogations, qui constituent dorénavant les bureaux fantômes de l’administration.
De pièce en pièce, les visiteurs découvrent un univers onirique voir surréaliste, composé d’objets et d’archives mêlés. Au sein du bureau des employés, la lampe « Work Light Bulb » de Piete Bergmans  éclaire une table et des murs recouverts de lettres, enveloppes, textes divers, extraits du fonds Hervé Fischer, témoignages de cet important réseau  de correspondants, artistes et intellectuels du monde entier que l’artiste a constitué dans les années 1960 – 1980, à une époque où le réseau se concrétise encore par une abondante matérialité.

© Centre Pompidou/MNAM-CCI/Bibliothèque Kandinsky/Fonds Hervé Fischer

Activant son réseau pour regrouper éléments de mail art et tampons d’artistes, Hervé Fischer les regroupa un temps pour son ouvrage Art et communication marginale : tampons d’artistes. Paris, Balland, 1974. Cette collection a été acquise en 2015 par la bibliothèque Kandinsky, afin de compléter les archives déjà confiées en don par l’artiste quelques années auparavant. La sélection présente ainsi des cartes postales, lettres, tampons, courriers adressés à Hervé Fischer par des artistes Belges Wallons et Flamands : Ria Pacquée (1954-), Jacques Charlier (1939-), Guy Schraenen, Daniel Dewaele (1950), Guy Bleus (1950-), Johan Van Geluwe (1929-), Schwind (1935-1985). C’est donc aussi bien en wallon qu’en flamand que les visiteurs peuvent découvrir ces correspondances artistiques mais aussi des extraits de catalogues ou des affiches qui témoignent de la participation active de ces artistes belges au sein de ce grand mouvement que fut le mail art dans les années 1970 et 1980.

D’autres archives sont à découvrir dans cette exposition comme ces affiches publicitaires et d’expositions réalisées par le designer Ettore Sottsass entre 1964 et 1993 pour la firme Olivetti dont il devient à partir des années 1960 le directeur artistique indépendant. Ordinateurs, machines à écrire, mobiliers de bureau défilent au rythme de la diffusion de la Symphonie « les Echanges », une composition rythmique pour machines réalisée par Rolf Liebermann (1901-1999) à l’occasion de l’exposition nationale Suisse à Lausanne en 1964. Bandes sonores, correspondance artistique et affiches dialoguent avec les objets de design dans les Bureaux fantômes et invitent à une lecture singulière de l’histoire du design du XXème siècle.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.