Archives par mot-clé : maurizio lazzarato

Marcel Duchamp, une paresse politique ?

© Claire Fontaine, Arbeit Macht Kapital, 2004, Néon, verre et cadre métallique courtesy of the artist

En dehors de l’usine. L’operaismo des artistes, des architectes et des designers

Un cycle de rencontres proposées par Jacopo Galimberti, directeur de Programme au Collège International de Philosophie

Séance 2

Marcel Duchamp, une paresse politique ?

avec Maurizio Lazzarato et Claire Fontaine

Jeudi, 16 février, à partir de 18h30

Bibliothèque Kandinsky

Centre Pompidou

Niveau 3

Entrée libre sur réservation à : reservation.bibliothequekandinsky@centrepompidou.fr

À partir des années 1960, l’œuvre et la figure de Marcel Duchamp ont fait l’objet d’une pluralité d’interprétations qui divergent notamment sur le plan des lectures politiques. La pose affectée de l’artiste, ainsi que sa citoyenneté américaine, ont été critiquées de façon virulente par plusieurs artistes se revendiquant de la gauche. Cependant, son « silence » et sa redéfinition du travail artistique ont nourri également une réflexion qui voit Duchamp comme un penseur innovateur du « refus du travail », un des slogans portés par l’operaismo. Lors de cette rencontre-débat, un des représentants les plus persuasifs de cette deuxième lecture, Maurizio Lazzarato, dialoguera avec Claire Fontaine, « artiste ready-made » qui a souvent problématisé la question du refus du travail et de la grève.

Maurizio Lazzarato est sociologue et philosophe. Il vit et travaille à Paris où il poursuit des recherches sur la monnaie, le refus du travail et le concept de guerre (« Guerres et Capital »,  Amsterdam, 2016,  écrit avec Eric Alliez). Il écrit également sur le cinéma, la vidéo et les nouvelles technologies de production d’images.

Claire Fontaine est une artiste collective basée à Paris et fondée en 2004. Après avoir tiré son nom d’une marque renommée de cahiers d’écoliers, Claire Fontaine s’est auto-déclarée une « artiste ready-made » et elle a commencé à élaborer une version d’art néo-conceptuel qui rappelle souvent le travail d’autres artistes. Elle travaille avec le néon, la vidéo, la sculpture, la peinture et le texte, sa pratique peut être décrite comme un questionnement continu de l’impuissance politique et de la crise de la singularité qui semblent à présent définir la société contemporaine.

www.centrepompidou.fr

https://carnetbk.hypotheses.org/

http://www.ciph.org/