Archives par mot-clé : Design

UNIVERSITÉ D’ÉTÉ DE LA BIBLIOTHÈQUE KANDINSKY – JOUR 3

LES SOURCES AU TRAVAIL
Bricolages et contre-cultures à l’ère de la reproductibilité technique, 1950-1970

Bricoler la Cité

9h30 – Grégory Marion (Université Paris 1 Panthéon- Sorbonne) : « « Le Saut du tigre » [1950-1970] : tropes, coups ; tactiques & manières de faire comme appareil critique du design à l’ère de la reproductibilité technique »

10h00 – Julie Dentzer (The Ohio State University): « Détournement / Retournement. Les décollages de Jacques Villeglé et Raymond Hains, les dessous d’affiches de Dufrêne »

10h30 – Tommaso Jacopo Gorla (EHESS, Paris): « The Reappropriation of the City. Urban bricolages in the work of Ugo La Pietra »

11h00 – Sally Cleary (Paris College of Art, Paris) – « InFLUX »

11h30 – Pause-café

11h45 – Thomas Golsenne et Patricia Ribault – «Tactiques Bricologiques »

12h30 – 13h00 – Discussion

14h30 – 18h00 – Atelier d‘écriture 2 – Bibliothèque Kandinsky

Accueil du séminaire de Master 2 Recherche en design, ENS Cachan, 10 novembre 2015

Une vingtaine d’étudiants accompagnés de C. Geel, C. Brunet et E. Challine ont assisté à une présentation des outils et ressources disponibles en matière de design et d’expositions de design à la Bibliothèque :

  • Le catalogue raisonné des expositions qui permet de repérer les expositions de design tenues au Centre Pompidou ; les fiches déjà renseignées permettent le repérage rapide des sources disponibles au sein de la BK et des Archives du Centre Pompidou.
  • Les reportages muséographiques dédiés aux expositions, récemment indexés et numérisés, dont l’accès en ligne se fait progressivement. Ces reportages couvrent les montages, vernissages et vues de salles, ils sont complétés par une riche documentation préparatoire consultable sur place.
  • 440 titres de revues touchant au design ou à l’architecture comprenant une rubrique design. Les revues courent une période chronologique et un périmètre géographique large, la dimension technique est très présente. A noter les revues produites par le Centre de création industrielle (CCI) avant la fusion avec le MNAM, comme Traverses par exemple. Ces revues permettent de retrouver des articles théoriques, des présentations de recherche et d’expérimentation sur les formes, les matières, les lieux de monstration de design.
  • Le fonds d’archives d’Ettore Sottsass dont la richesse montre tous les intérêts du designer en matière d’architecture, d’habitat, de paysage, de design industriel, d’objets courants, de mobiliers… riches de nombreux agenda et carnets de croquis, d’environ 10.000 photographies d’objets, d’environ 100.000 photographies de voyages, de rencontres, de performances, de détails d’architecture, de paysages ; ou encore les collections d’estampes, cartes postales, emballages, revues etc… de multiples points d’accès pour un fonds qui couvre toute la seconde moitié du XXe siècle.

Ettore Sottsass

Grâce à la très belle donation consentie en juillet 2013 par  Madame Barbara Radice Sottsass, le Musée national d’art moderne – Centre de création industrielle conserve les archives du grand designer italien dont quelques pièces sont présentées actuellement dans les vitrines de la Bibliothèque Kandinsky. Alors que la collection du musée comportait déjà 431 pièces (dessins et objets), cette donation permet désormais de mettre à disposition des chercheurs et spécialistes du design des ensembles essentiels à la connaissance et à la compréhension du travail de l’artiste.

©Hervé Véronèse Centre Pompidou
©Hervé Véronèse Centre Pompidou
Les quelques 120 carnets de dessins et agendas contenus dans le fonds vont prochainement être numérisés, facilitant les recherches sur la gestation des projets de Sottsass en matière de design industriel, de céramiques, de mobiliers, de bijoux, d’architecture imaginaire… 10.000 photographies d’objets et de présentations pour des expositions des années 1950 à la fin de sa vie montrent également la diversité de sa production qui donna lieu à de multiples catalogues et articles de revues, déjà présents dans les collections de la Bibliothèque Kandinsky.  Par ailleurs, des années 1930 aux années 1950, alors qu’il était difficile de se procurer des livres illustrés, rares et chers, Ettore Sottsass a rassemblé et classé dans des boites diverses collections : cartes postales, illustrations découpées dans des magazines, ou prélevées sur des emballages d’objets, affiches politiques, touristiques, publicitaires… constituant un répertoire iconographique et typographique auquel il s’est référé tout au long de sa vie.   
©Hervé Véronèse Centre Pompidou
©Hervé Véronèse Centre Pompidou

Sa pratique systématique de la photographie se rapproche de cette même logique : 100.000 vues sous forme de négatifs et planches-contact ont ainsi été réalisées entre 1950 et 2007, classées et organisées par ses soins et ceux de ses assistants. Utilisée ainsi de manière systématique pendant un demi-siècle, la photographie constitue une sorte de carnet de notes, témoignage de ses voyages, de ses rencontres, des vernissages et autres évènements auxquels il participe. On accompagne ainsi ce voyageur infatigable dans tous les pays d’Europe, aux Etats-Unis, en Inde, au Yémen, au Japon, en Chine, au Vénézuela… on découvre un œil attentif aux paysages, aux détails architecturaux, aux enseignes, aux matériaux mais aussi aux hommes et femmes dont il réalise les portraits ou qu’il photographie au cours de performances, de manifestations etc… dans la revue Terrazzo qu’il contribue à fonder, Ettore Sottsass disposera d’une rubrique intitulée Travel notes dans laquelle il associe texte et photographies, montrant que le geste photographique est aussi pensé comme partie intégrante de son œuvre.

©Hervé Véronèse Centre Pompidou
©Hervé Véronèse Centre Pompidou

 

Ettore Sottsass fut aussi un collectionneur de livres, sa bibliothèque personnelle, riche de près de 6.000 ouvrages, comme ses textes manuscrits et certains dossiers de projets, font également partie de la donation consentie par Mme Barbara Radice Sottsass au profit du Centre Pompidou. Ces parties du fonds rejoindront la Bibliothèque Kandinsky dans les années à venir.     

 

Repères biographiques

14 sept. 1917   Naissance à Innsbrück

1939                     Diplôme d’architecture au Politecnico de Turin

 1946-1947     Démarre sa carrière d’architecte, participe au plan Marshall pour la reconstruction des villes de Savona et Novara

1956                     Voyage aux Etats-Unis où il travaille avec George Nelson, découvre le travail de Charles Eames et la peinture informelle de Pollock, De Kooning, Gorky. Voyage à San Juan, Porto Rico ; à Haiti ; à Cuba ; à Saint-Domingue et en Dominique.

1958                     Début de la collaboration avec Olivetti. Conçoit des machines à écrire, et calculatrices (« Elea 9003 » 1958, « Tekne 3 » 1958-1960, « Praxis 48 » 1962-1963, « Valentine » 1969). Il reçoit le Compasso d’oro en 1959 pour Elea 9003.

1961                     Voyage en Inde où les couleurs, les modes de vie et le rapport à la mort bouleversent sa vision du monde. (Inde à New Delhi, Khajurâho, Agra, Fatehpur Sikri, Amber, Jaipur, Gwalior, Mahabalipuram, Madras, Konarak, Bhubaneswar, Benares, Bhopal, Sanci, Bombay ; en Thailande à Bangkok ; sur l’Ile de Ceylan ; au Népal à Katmandou, Patan ; en Birmanie ; au Pakistan à Karachi).

 1962                     Se rend à Palo Alto en Californie aux États-Unis pour se faire soigner d’une grave maladie. Il y découvre les mouvements underground américains : la contestation étudiante, le Pop Art, la Beat Generation. De ses voyages, naissent les séries Céramiques des ténèbres (1963) et Céramiques des lumières (1964).

1976                     Exposition Ettore Sottsas Jr : de l’objet fini à la fin de l’objet, Centre Georges Pompidou – Centre de création industrielle, commissaire : François Burkhardt.

1981                     Fonde le groupe Memphis. Il obtient l’appui financier d’Ernesto Gismondi, patron d’Artémide, société italienne d’art de la table et de luminaires, l’assistance commerciale du magasin Godani et l’aide technique de l’ébéniste Renzo Brugola et s’entoure également de jeunes designers comme Matteo Thun, Aldo Cibic ou Michele De Lucchi et de Barbara Radice, journaliste et critique d’art qui prend la direction artistique du groupe. Il quittera Memphis en 1985. Fonde la société Sottsass Associati avec Marco Zanini et Aldo Cibic et se consacre à des travaux de design industriel et d’architecture pour des clients tels Apple, Phillips…

1987-1989             Réalise la maison Wolf, au Colorado, Etats-Unis.

1992                      Expose une collection de mobilier Memphis lors de l’exposition « Rovine » à la Design Gallery Milano, à Milan. Réalise la maison Yuko, à Tokyo, Japon.

1994                      Ettore Sottsass, rétrospective, Centre Georges Pompidou – MNAM-CCI, commissaire Marie-Laure Jousset.

[…] Imprégné des éléments de la vie quotidienne, issu de toute une série de fragments d’images, de souvenirs de voyages, de cultures exotiques, tout le travail de Sottsass donne l’idée d’un grand collage spatial. Sa démarche ne suit pas, en effet, des lois strictes de composition, et ses projets procèdent souvent de l’assemblage de formes archétypes et de figures simples, cylindres, sphères, carrés…, s’opposant dans l’esprit à tout processus rationnel. in Brigitte Fitoussi, Le Magazine, n°80, 15 mars-15 mai 1994.

2005                      Rétrospective au Musée d’Art moderne et contemporain de Trento et Rovereto, Italie. 

 31 déc. 2007  Décès à Milan.

PARCOURS DANS LES COLLECTIONS IMPRIMÉES : AVANT-GARDES ET GRAPHISME

En 2012, Paris College of Art, mécène de la Bibliothèque Kandinsky pour l’acquisition des livres d’artiste, a accepté de soutenir la numérisation d’une sélection de nos documents sur la thématique du design graphique.

Amerikaansche filmkunst Zwart Piet
Amerikaansche filmkunst, Zwart Piet

Pendant l’été, une de leur étudiante – Jessica Myers, CUPA / Paris College of Art –  a exploré les collections de la bibliothèque afin de construire un premier choix. Sa méthode de travail a consisté à dépouiller un certain nombre de catalogues généraux pour repérer des graphistes importants, analyser leur production. Puis elle a retenu la tranche chronologique 1917-1940, période durant laquelle laquelle l’expressionisme, le futurisme sont à mi-parcours, qui voit l’émergence du surréalisme et où le graphisme suisse prédomine. Elle a sélectionné quelques ouvrages permettant d’explorer non seulement les aspects techniques et le talent des graphistes mais également leur connexion aux autres tendances et mouvements de la période.

MA Kassák Lajos
MA
Kassák Lajos

Après cette étape d’analyse, une sélection dans nos collections imprimées de livres et de revues a été proposée dans laquelle nous retrouvons quelques grands noms du graphisme expressionniste et futuriste, du Bauhaus et des graphistes constructivistes influencés par les précédents. Ont été prises en compte les questions de nationalité et en particulier le passage de l’Est vers l’Ouest et inversement et la présence en Allemagne de grands graphistes venus y travailler et y enseigner.

La sélection finale de 24 livres et 17 revues n’a pas la prétention de restituer une image complète de l’activité des graphistes pendant cette période. Il s’agit d’une première étape dans la construction d’une bibliothèque idéale mais elle peut servir de support pédagogique pour les enseignants.

Dinamo futurista Depero Fortunato
Dinamo futurista
Depero Fortunato

A cette sélection viennent s’ajouter d’autres revues numérisées lors de campagnes précédentes, à savoir la totalité des pages de couverture de la collection Paul Destribats riche de 937 titres de revue représentant les avant-gardes du 20e siècle, des revues des ex Pays de l’Est largement mises en valeur dans les espaces du Musée pour le réaccrochage des collections modernes « Modernités plurielles » en 2013, des revues francophones numérisées grâce à un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France.

Ces documents numérisés sont accessibles à partir de notre catalogue des collections imprimées.

Bibliographie préparatoire pour le projet de numérisation autour du design graphique


A History of Graphic Design : second edition / Philip B. Meggs New York : Van Nostrand Reinhold, cop. 1992 508 p. : ill. en noir et en coul. ; 29 cm 0-442-31895-2 Bibliogr. Index. Meggs, Philip B. Design graphique – Histoire Typographie Affiche Publicité et art Informatique et art GRAPHISME MEG 1 Continuer la lecture de PARCOURS DANS LES COLLECTIONS IMPRIMÉES : AVANT-GARDES ET GRAPHISME