Pierre Paulin. Petit. Précis. Illustré

unnamed

Le Centre national des arts plastiques (Cnap) et la Bibliothèque Kandinsky du Musée national d’art moderne/CCI, Centre Pompidou sont heureux de vous inviter au lancement du livre

Pierre Paulin. Petit. Précis. Illustré.

Pour sa première publication, la maison d’édition T&P Publishing / T&P Work Unit réunit l’historienne et théoricienne du design, Catherine Geel, le dessinateur et typographe Karl Nawrot, et les graphistes Guillaume Grall et Benoît Santiard de Building Paris, autour du travail du designer français Pierre Paulin.

La présentation du livre, qui réunira Catherine Geel, Karl Nawrot et Building Paris, sera introduite par Marie Lejault, éditrice de l’ouvrage. Une signature du livre et de l’affiche aura lieu à l’issue de cette rencontre.

Mercredi 1er juin 2016, à partir de 18h30

Bibliothèque Kandinsky, Centre Pompidou, Niveau 3

Entrée libre sur réservation à :

reservation.bibliothequekandinsky@centrepompidou.fr

Tout – ou presque – des images et des créations iconiques de Pierre Paulin est disponible sur le net, suite au premier travail de recension réalisé du vivant du designer, sous la direction de Catherine Geel*. Depuis les premières expositions institutionnelles** consacrant son œuvre et permettant la re-découverte du travail du designer, éditions, rééditions et événements se sont multipliés, permettant une reconnaissance plurielle de son travail.

Dernier événement en date, l’exposition monographique qui se tient au Centre Pompidou Paris, jusqu’au 22 août 2016.  L’occasion pour l’historienne de réenvisager le travail de recherche et de recollement des archives mené il y a une dizaine d’années. Karl Nawrot participe à cette nouvelle approche avec un travail de digestion original qui s’empare de l’œuvre de Pierre Paulin pour en offrir une relecture à la fois fidèle et radicale. Enfin, charge à Building Paris d’articuler ces réinterprétations dans un ouvrage à la fois petit, précis et illustré.

* Catherine Geel (dir.), Pierre Paulin Designer, Paris, Archibooks, 2008

** Pierre Paulin Superdesigner, Design Parade 02, Villa Noailles, Hyères, France, 2007 

Pierre Paulin, le design au pouvoir, Mobilier national, Paris, France, 2008

Pierre Paulin Supermoderne, Grand-Hornu Images, Grand-Hornu, Belgique, 2008

Le livre, réalisé en partenariat avec France Culture, a bénéficié du soutien à l’édition du Cnap.

Catherine Geel est historienne et enseignante en histoire et théorie du design. Elle enseigne à l’École normale supérieure de Cachan, à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon et co-dirige le Dirty Art Department au Sandberg Instituut, Master de la Gerrit Rietveld Academie à Amsterdam. Elle a travaillé sur Pierre Paulin de 2006 à 2008 et a été commissaire de deux expositions le concernant à la Villa Noailles (2007), au Grand Hornu (2008). Son dernier ouvrage paru est Alessandro Mendini. Écrits 1972-2012. Architecture, design et projets aux Presses du Réel. 

Karl Nawrot (Walter Warton) est graphiste. Il a d’abord étudié le dessin à Lyon avant d’intégrer le Werkplaats Typografie à Arnhem. Il a enseigné à la Gerrit Rietveld Academie à Amsterdam (2008-2012) et à l’Université de Séoul (2012 à 2015). Il a reçu en 2015 le premier prix du concours international de l’affiche et du graphisme à Chaumont.

Building Paris est formé par Benoit Santiard et Guillaume Grall. Ils sont tous deux diplômés de l’École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d’art (ENSAAMA) Olivier-de-Serres et ont travaillé dans différentes agences de design graphique, en France et en Angleterre avant de fonder en 2012 leur studio. Ils enseignent depuis 2008 à l’École d’architecture de la ville & des territoires à Marne-la-Vallée.

www.buildingparis.fr

www.voidwreck.com

www.cnap.fr

www.centrepompidou.fr

 

Dakar 66, Le premier Festival mondial des arts nègres.

untitled2                    Dakar 66                          Le premier Festival mondial des arts nègres 

Rencontre avec Cédric Vincent

Mercredi 11 mai 2016, à partir de 18h30

Bibliothèque Kandinsky – Centre Pompidou

Entrée libre sur réservation à : reservation.bibliothequekandinsky@centrepompidou.fr

Du 1er au 24 avril 1966, Dakar fut le théâtre d’un événement qui attira des milliers de spectateurs venus du monde entier : le Festival mondial des arts nègres. Cette vaste manifestation était organisée par l’État sénégalais et la Société africaine de culture, réseau international structuré autour de l’influente revue Présence africaine. Inauguré par André Malraux, le Festival proposa plusieurs centaines de pièces de théâtre, de spectacles de danse et de projections de films, ainsi que deux vastes expositions, l’une de sculpture « traditionnelle », l’autre d’art moderne. Répercutée par de nombreux médias, la manifestation eut un puissant impact sur l’articulation d’imaginaires culturels et politiques au Nord comme au Sud du Sahara et bien au-delà, en Amérique du Nord, au Brésil et dans les Caraïbes. En pleine Guerre froide, le Festival fut aussi le théâtre d’affrontements à visée géopolitique qui débordèrent le projet initial.

untitled

La conférence de Cédric Vincent se tiendra au carrefour de la thématique des « global sixties » et de l’histoire des expositions et du panafricanisme. En prolongement de l’exposition Dakar 66 : Chroniques d’un festival panafricain (Musée du Quai Branly, du 16 février au 15 mai 2016), le chercheur reviendra sur ce Festival, encore peu exploré, pour en discuter la complexité, les contradictions et les enjeux. Présenté comme la mise en scène de la Négritude, le Festival se voulait tout à la fois un inventaire des expressions culturelles africaines et le vecteur d’une société nouvelle aux prises avec les promesses des Indépendances. Cédric Vincent s’arrêtera également sur le Musée dynamique et son exposition d’art « traditionnelle », présentée lors de son inauguration par le Président sénégalais Léopold Sédar Senghor comme le « vrai centre du Festival » et s’intéressera enfin à comprendre le Festival de Dakar dans une perspective relationnelle avec le Premier festival culturel panafricain d’Alger (1969), et le Festac – le Second festival mondial des arts nègres de Lagos (1977).

untitled3

Cédric Vincent est docteur en anthropologie, chercheur associé au centre d’Anthropologie de l’écriture (EHESS) où il codirige le programme « PANAFEST archive » avec le soutien de la Fondation de France. Il a bénéficié en 2015 d’un soutien à la théorie et critique d’art du Cnap pour une recherche intitulée Le Premier festival mondial des arts nègres : enquêtes et archives.

Avec la participation de

Sarah Frioux-Salgas – Responsable des archives au Musée du Quai Branly

Dominique Malaquais – Chargée de recherches (CNRS-IMAf), codirige le programme PANAFEST archive (sous réserve)

 

Lien vers le document de l’exposition :

http://www.quaibranly.fr/fileadmin/user_upload/2-Evenements/expositions-et-installations/2015-16-expositions-et-installations/2016-dakar-66/2016-04-31-v2Dakar_66.pdf

 

Cette recherche a bénéficié du soutien du Cnap.

www.centrepompidou.fr

www.cnap.fr